Les bains turcs de Budapest

Publié le 25 Mai 2014

Ce matin, je suis fatigué. J’ai passé la journée d’hier à parcourir méthodiquement les rues de Budapest, de façon quasi-exhaustive, marchant facilement une bonne trentaine de kilomètres. Il est hors de question que je réitère la chose aujourd’hui avec mon sac de quinze kilos sur le dos. Pour une fois, il me faut trouver une activité reposante et immobile. 

BudapestBudapest
BudapestBudapest

Budapest

Ça tombe bien : la ville est célèbre pour ses nombreux thermes, en particulier ses bains turcs, vestiges de l’occupation ottomane. Sur les conseils de mon hôte Balazs, je jette mon dévolu sur celui de Rudas. Construit à la fin du XVIème siècle, c’est le genre d’édifice que tu prendrais plaisir à visiter à Istanbul, même vide, ne serait-ce que pour son architecture typique. Alors pouvoir s’y baigner, c’est un véritable voyage dans le temps.

Etant le mieux préservé de tous les bains turcs de la ville, je craignais de débarquer dans un bac à touriste. Mais en réalité, l’établissement est essentiellement fréquenté par de vieux habitués, arborant pour beaucoup moustache et bedaine prépondérante. Parfait.

Au dessus du bassin principal, huit colonnes massives soutiennent une imposante coupole d’une dizaine de mètres de diamètre. Les nombreux orifices aux vitraux colorés laissent pénétrer de timides rayons de soleil, qui viennent se refléter à la surface de l’eau. La légère odeur de soufre me rappelle les sources chaudes d’Islande. Il règne ici une atmosphère des plus calmes où chacun prend soin de parler doucement pour ne pas déranger ses voisins. Zen.

Bain Rudas

Bain Rudas

Avant d’arriver, ma principale interrogation concernait le dress-code. Je me demandais si j’allais ou non devoir me promener la guise à l’air. Il s’avère qu’en fait, ça dépend des jours. En semaine, les bains sont réservés aux hommes et apparemment tout le monde fait trempette à poil, sauf à passer pour un gros péquenaud de touriste. Le week-end, en revanche, les bains sont mixtes et on a alors un minimum de pudeur, le maillot de bain devenant obligatoire.

Je fais les comptes dans ma tête : on est samedi, pas d’exhibition aujourd’hui. Je dois dire que je suis un peu déçu de ne pas pouvoir tester l’expérience des bains turcs à cent pour cent. Mais en même temps, j’avoue être soulagé de pouvoir garder mon slibard, certains établissements ayant acquis la ferme réputation d’être devenus le lieu de rendez-vous – et  plus si affinité – de la communauté gay. Non pas que j'aie quoi que ce soit contre mes amis homosexuels, mais je n'aurais certainement pas été super à l'aise...

Après avoir habilement retroussé l’élastique « Athéna » de mon boxer noir – parce que, oui, ce n’est qu’une fois sur place que je me suis rendu compte que je n’avais pas de maillot de bain – j’ai donc pu me jeter à l’eau. Totalement novice en la matière, je ne savais pas s’il y avait un ordre précis à respecter entre chaque bassin : chaud / froid, froid / chaud, sauna, hammam, etc.

Dans le doute, j’ai donc décidé de me trouver un professeur. J’ai repéré un petit vieux au faciès bien hongrois et l’ai suivi un peu partout pendant trois heures, dans l’espoir de faire les choses comme il faut. Mis à part le saut d’eau glacée après le sauna affichant un insolant quatre-vingt degrés, pas super agréable en soit, l’expérience aura été plus que positive et extrêmement relaxante. J’espère juste que mon guide ne m’aura pas repéré et cru que je m’étais trompé de jour…

Rédigé par Pierre

Publié dans #Hongrie

Commenter cet article

Prospero 26/05/2014 13:52

Salut Attila,
Visiblement, ton slip était un "Hom" :-)
Est-ce que les bains ont quand même effacé ta fatique? Moi, c'est les bains Gellert que j'ai aimés, avec un décor à la Bilal (qui s'en est d'ailleurs inspiré). S'il fait beau, essaie les bains Széchenyi.

A Cracovie, on a vu passer une toute petite manifestation du Parti Nationaliste (genre nazillons) très anti-gay. Impressionnant même si les policiers étaient deux fois plus nombreux que la cinquantaine de manifestants: cadence martiale, cris de guerre, salut fasciste limite quenelle, comportement para-militaire. Je pense que maintenant en Hongrie, c'est aussi cool que là-bas en Pologne.
Heureusement c'est pas en France que le FN ferait des voix aux élections :-(

Pierre 26/05/2014 20:10

Ouais c'était vraiment agréable les bains ! Mais bon tout seul au bout de deux heures tu te fais un peu chier quand même ;)
Je n'ai rien vu de tel à Budapest mais j'ai l'impression que c'est un peu la même dans toute l'Europe en ce moment. Faut croire qu'on marche sur la tête...

Michel 25/05/2014 22:40

Cool grand, ‘’Athéna’’ fait aussi de maillot de bain !

Pierre 26/05/2014 20:08

Me voilà rasuré :)

AlEX 25/05/2014 13:18

Je viens de me régaler en lisant tes derniers posts. Je vois que ton voyage se passe à merveille! Je suis content de suivre ton aventure de si près via ce blog. Continue à nous faire sourire et rêver.
Prends soin de toi Agent Berguer

AlEX 25/05/2014 13:29

Le trip thaïlandais s'est super bien passé : Bangkok, Ayutthayah, Kanchanaburi, KohTao pour finir; le tout en mixant visites touristiques/soirées arrosées/boxe thaï/ping pong show etc etc.... en quelques mots : DE LA BOMBE!! Mais tu découvriras tout cela d'ici un an environ ;)
Sinon tout roule par ici, la vie suit son cours habituel avec plus ou moins de rebondissements que je te donnerai par message privé j'vais pas étaler ma life sur ton blog ou tu racontes TA life! haha
@+ Pierrot

Pierre 25/05/2014 13:23

Thanks buddy :) J'espère que la Thaïlande était aussi bien que prévue !

fernand 25/05/2014 10:11

P'tit jeune homme ,novice en art de vivre gay!!!!!!!
Saches bien que les homos, que tu sembles affectionner (amicalement biensur) se garderont bien d'un quelconque harcèlement .Ils préfère de beaucoup le consentement mutuel et ils sauront tout à fait respecter ta différence
.Puisque tu entreprends un grand voyage en ce vaste monde ,n'hésites pas à rencontrer cet univers qui saura te sortir des "lieux communs".Bon voyage et ouvres les yeux et apprends !!!!!

Pierre 27/05/2014 09:55

;)

Marrainelol 27/05/2014 09:31

Nous, on te connaît bien et, t'inquiète, il y avait pour nous aucune - mais aucune - ambiguité ;-) Merci de partager ton périple avec nous, on est fans !!! Bisous

Pierre 25/05/2014 10:29

Cher Fernand,
Sache bien qu'il n'y avait aucune animosité dans ce post envers la communauté gay, que je respecte profondément. Et c'est justement parce que je respecte les homosexuels que je peux me permettre un brin d'humour affectueux, comme on peut se permettre de faire une blague raciste à son ami noir ou arabe sachant qu'il comprendra le second degré sans ambiguité. C'est en tournant les lieux communs en dérision qu'on les combat le plus fortement, certainement pas en sombrant dans le convenu et le politiquement correct démagogique. Si tu as cru voir en ce billet esprit fermé et préjugés, je te prie de bien vouloir m'en excuser, mais c'est que manifestement tu ne me connais pas.
Mais je te remercie malgré tout pour tes précisions, que je partage évidemment.
Et merci de suivre mes aventures.
A bientôt,
Pierre