Débuts idéals en Mongolie

Publié le 1 Juillet 2014

Après quelques jours de glandouille reposante à Irkoutsk puis Oulan-Oude, il est enfin temps de dire au revoir à la Russie. Une grosse journée de bus nous attend encore, et aujourd’hui, on entre en Mongolie. Je reconnais que ce n’est pas pour me déplaire, le pays des chevaux étant l’une des contrées que j’avais le plus hâte de découvrir…

Le passage de la frontière russe est encore plus interminable qu’à l’aller, mais se fait finalement sans embuche. Si le changement de paysage n’est pas immédiat, le sud de la Sibérie ressemblant déjà pas mal à ce que je m’imaginais de la Mongolie, le comportement des gens est quant à lui soudainement et radicalement différent. En témoigne le douanier mongol qui, face à la froideur impassible de son homologue russe, m’accueille d’un chaleureux « Welcome to Mongolia ! » A partir de là, chaque personne qui croisera notre route affichera un large sourire sincère, en nous saluant systématiquement. 

Débuts idéals en Mongolie

Le trajet est long – plus de douze heures – mais j’ai appris à ne plus m’ennuyer de la route. Les journées de voyage comme celles-ci sont devenues des expéditions à part entière, que je ne renierais plus même si j’avais un téléporteur sous la main. Chaque bosse, virage ou col à franchir sait se faire apprécier à sa juste valeur, et je me surprends à n’avoir qu’une seule chose en tête lorsque le chauffeur s’arrête pour prendre une pause : remonter dans le bus.

Il faut dire qu’aujourd’hui, la route est particulièrement belle. Clairement, ça aide à ne pas voir le temps passer. Sous les monts qui déchirent l’horizon apparaissent les déjà premières yourtes, perdues au milieu d’un océan de steppe. Les troupeaux de moutons se font de plus en plus nombreux et les vaches, dénuées du moindre instinct de survie, continuent de faire barrage au milieu de la chaussée. Chaque cheval aperçu de près ou de loin accroit un peu plus mon sentiment de bien-être, confirmant s’il en était besoin que je ne voudrais être nulle part ailleurs.

Débuts idéals en MongolieDébuts idéals en MongolieDébuts idéals en Mongolie
Débuts idéals en Mongolie

La qualité de la route n’est pas aussi mauvaise que je le craignais et le bus file inlassablement à travers la steppe. Mais comme pour couper l’herbe sous le pied de la monotonie qui risquerait de s’installer, le chauffeur décide soudain de quitter le chemin. Toutes les voitures semblent faire de même, bien que la chose soit difficile à expliquer : la chaussée est là, tout à coté et apparemment en bon état, mais nous la longeons désormais à travers la prairie. Chacun est libre de faire sa trace même si nos prédécesseurs ont déjà imprimé de larges méandres. Les 4x4 coupent à travers les fossés tandis que notre bus s’efforce de les contourner. On double et croise aussi bien par la droite que par la gauche, en un joyeux bordel. Seul le klaxon fait loi par ici. C’est un ballet chaotique, mais qui semble néanmoins très bien fonctionner.

Par rapport à la France, la Mongolie est un autre monde. Je pense que j’aurais été complètement perdu si j’avais débarqué directement par avion. Mais l’arrivée progressive par la Russie a permis de s’acclimater un peu plus à chaque kilomètre parcouru. Tout me paraît presque normal désormais, dans la continuité de ce que j’ai pu découvrir en Sibérie. Déjà en quittant Khoujir, ma perception de ce que je qualifiais alors de bidonville était profondément modifiée. Des villages de cabanons en bois, des vaches couchées au milieu de la route, des vieux vans délabrés blindés jusqu’à ras bord, quoi de plus normal à présent… 

Débuts idéals en Mongolie

Ça y est, nous arrivons à Oulan-Bator. En descendant du bus, nous sommes assaillis de toute part par les représentants de diverses auberges et tour-operators. Rien de bien surprenant en soit. Mais ce qui est plus incroyable, c’est que plusieurs de ces personnes sont venues nous chercher, nous, personnellement. Pourtant, tout ce qu’on a fait, c’est réserver un lit pour la nuit dans une auberge lambda. Mais voilà que deux guides et un chauffeur particulier viennent nous récupérer pour nous déposer à notre chambre, sans rien nous demander en retour. Tout sourire, la nana nous explique que, ne sachant pas si nous arrivions par train, bus ou avion, et encore moins à quelle heure de la journée, elle a envoyé du monde un peu partout, jusqu’à l’aéroport, pour être sûre de nous trouver. A l’arrivée, le café nous attend. Le fameux accueil mongol, j’imagine. Incroyable.

Pour couronner le tout, en allant découvrir la ville de nuit, nous tombons sur un chapiteau diffusant les matchs de la coupe du monde. Je ne savais pas que le foot était populaire dans ce pays, mais la France jouant ce soir, l’occasion est trop belle pour la laisser passer. Le match n’aura même pas commencé que nous avons déjà été invités à la table de mec-bourré-n°1 et mec-bourré-n°2 (les noms mongols étant encore plus incompréhensibles que les russes). Deux-zéro, le chapiteau est en feu et je prends rendez-vous pour les quarts de finale…

Débuts idéals en MongolieDébuts idéals en Mongolie

Fin parfaite à une arrivée parfaite, le séjour mongol n’aurait pas pu mieux commencer. 

Rédigé par Pierre

Publié dans #Mongolie

Commenter cet article

Michel 03/07/2014 11:27

Malgré la très belle vue dont je profite de mon bureau, le soleil qui brille, les oiseaux qui chantent... une envie de voyage m'envahit à chaque lecture de tes articles (ou des mails de ton frère). Vraiment génial tes (vos) aventures. Continue à nous en faire profiter !

Pierre 04/07/2014 07:40

Content que mon blog fasse naitre des envies de voyager, c'est le but (pas si) secret de que je me suis fixé avec ces écrits :)
PS : les mails de mon frère me donnent moi même énormément hâte d'arriver dans ces pays là, donc je comprends !

Marrainelol 03/07/2014 17:48

T'as raison, bravo aux globe-trotters qui nous font voyager... et rêver ;-) Bisous

Eve 03/07/2014 09:25

Génial ! on est dans l'ambiance !!!! magnifiques étendues..... ça donne vraiment envie !
Profite !

NoéKiba 02/07/2014 00:45

Mamammia, des poneys dans des espaces immences ! je bave...

NoéKiba 02/07/2014 00:45

immenses...

omero 01/07/2014 23:47

Ca fait plaisir de voir que la destination tant attendue répond bien à tes attentes et que la réalité dépasse le rêve! A défaut de respirer cet air pur et sauvage on attend d'en avoir plein les yeux! A très bientôt ...

tatalolita 01/07/2014 13:31

Ca y est !! tu ne fais plus le voyage , TU ES le voyage !!!! Tu trouves ta place ! continue de déguster la substantifique moëlle de la vie !!!!!!
So good as usually !!!!