EcoAmerica : j'ai besoin de toi !

Publié le 11 Décembre 2014

Salut, copain !

Ça aura un peu tardé, mais me revoilà aux nouvelles. La dernière fois qu'on s'est parlé, je t'ai quitté sur un cliffhanger terrible, te laissant te languir d’en savoir plus sur ma prochaine destination. Je te prie de bien vouloir m’excuser pour mon indélicatesse et suis là aujourd’hui pour mettre fin à cet insupportable suspens. Tu l’auras peut-être deviné – bien que j’en doute, l’indice que je t’avais laissé étant tout de même assez balaise –, je m’en vais (bientôt) pour l’Amérique du Sud !

EcoAmerica : j'ai besoin de toi !

Mais ce coup-ci, j’ai décidé de changer un peu les règles du jeu. Voilà quelques semaines maintenant que je prépare avec mon amie Nara un petit projet que nous comptons mener là-bas. Comme tu es un lecteur particulièrement assidu – ce dont je te remercie du fond du cœur – tu sais que j’ai souvent été choqué par l’absence de conscience écologique dans les pays par lesquels je suis passé. Nara partageant mon indignation face à la méconnaissance totale des populations locales concernant les problématiques environnementales et les concepts du développement durable, nous avons décidé que le temps était venu de s’impliquer un petit peu pour faire évoluer les choses. Quelques mois plus tard, nous mettons nos promesses à exécution et lançons enfin notre projet. Nom de code : EcoAmerica !

Ouais, je sais ce que tu te dis : c'est dégueulasse.Ouais, je sais ce que tu te dis : c'est dégueulasse.
Ouais, je sais ce que tu te dis : c'est dégueulasse.

Ouais, je sais ce que tu te dis : c'est dégueulasse.

En quelques mots, il s’agira de mener une campagne de sensibilisation dans les écoles primaires d’Amérique du Sud. Pour ce faire, j’ai développé un petit conte éducatif centré sur un bonhomme tout mignon nommé Nico, qui ne cesse, sans en avoir conscience, de faire du mal à Dame Nature. A travers ce récit et tous les personnages sympathiques qui y seront mis en scène, nous introduirons plusieurs notions environnementales qui nous semblent particulièrement importantes, telles que le réchauffement climatique, les déchets, l’eau, l’énergie et la biodiversité. Le tout sera agrémenté de nombreuses illustrations que nous projetterons au mur au fil des lectures – dessins sur lesquels est actuellement en train de créer pour l’occasion la toujours aussi talentueuse cousine Janoute.

Premiers crobards

Premiers crobards

Je ne t’en dis pas plus ici, pour la bonne et simple raison que tout est déjà expliqué quelque part sur le net. Ce quelque part, c’est ici : www.kisskissbankbank.com/fr/projects/ecoamerica

En cliquant sur ce petit lien, tu auras tout le loisir d’en apprendre un peu plus sur ce fabuleux projet qui nous tient tant à cœur. Au passage, c’est également là que tu auras l’occasion d’accomplir ta bonne action de la journée ! Nous avons en effet besoin de ton aide pour boucler notre budget, alors n’hésite pas à mettre une petite pièce dans notre cagnotte ! En échange de quelques euros, sache que je bénie ta famille sur mille générations (sans parler des nombreux autres cadeaux extraordinaires)…

Je te laisse sur ces bonnes paroles, mais pas de panique, on se retrouve très bientôt. En attendant, rends-moi service : fais tourner le lien à un maximum de monde, la famille, les copains, les collègues… Je compte sur ton aide ! Merci. Gros bisous. Cœur avec les doigts.

Rédigé par Pierre

Publié dans #France, #Bolivie

Commenter cet article

Marrainelol 14/12/2014 16:28

Verser son "obole" c'est participer un peu à la prise de conscience écologique... c'est chouette ;-) Vite vite cliquez sur le lien !! Viva EcoAmerica !