Dernière étape en Martinique

Publié le 29 Avril 2015

Ça y est, me revoilà en France ! Enfin, plus ou moins… La métropole est encore bien loin et il faudra donc patienter quelques semaines de plus avant de pouvoir revoir ma tronche. Oui, si tu n’étais pas au courant, sache que je suis bel et bien sur le chemin du retour. Sauf que je n’ai pas choisi le moyen le plus rapide pour rejoindre le vieux continent.

Avant de rentrer, il me restait quoi qu’il en soit un impératif dans ce voyage : passer par la Martinique pour profiter de quelques jours chez Margaux et Noé, mon frère d’armes du GR20. Randonnée dans les montagnes à la végétation luxuriante, snorkelling dans les eaux chaudes de la mer des Caraïbes, natation synchronisée avec d’immenses tortues pas farouches pour un sou… Le tout saupoudré de ti’ punchs en veux-tu en voilà. Bref, je ne rentre pas plus dans les détails – d’autant que Noé m’a demandé de passer sous silence les branlées que le lui ai mises à FIFA – mais, comme tu t’en doutes, ces quelques jours auront été des plus agréables. Une dernière étape on-ne-peut-plus parfaite, bien que trop courte.

Dernière étape en Martinique
Dernière étape en MartiniqueDernière étape en MartiniqueDernière étape en Martinique
Dernière étape en MartiniqueDernière étape en Martinique

Même pas une semaine que je suis sur l’île et je m’apprête déjà à mettre les voiles. Littéralement. Une fois ralliée la Guadeloupe – vers laquelle je m’envole dans quelques minutes –, je serai prêt à m’embarquer dans le grand périple qui doit me reconduire jusqu’en métropole. Un mois et demi sur un voilier. Pas mal de vomi en perspectives. C’est parti pour ma grande transatlantique !

Dernière étape en MartiniqueDernière étape en MartiniqueDernière étape en Martinique
Dernière étape en MartiniqueDernière étape en Martinique
Dernière étape en MartiniqueDernière étape en Martinique

Alors que ce trip sud-américain est définitivement terminé, le moment est venu de mettre un terme à mon projet EcoAmerica (avant peut-être de remettre le couvert lors d’un prochain voyage, s’entend). Au total, ce seront pas moins de quatre cent trente élèves qui auront eu l’honneur de m’entendre narrer laborieusement mon petit conte éducatif. Un poil moins que ce que j’espérais faire avant mon départ, mais je déculpabilise en me souvenant qu’à la base je n’étais pas censé mener la chose tout seul. Alors au final, compte tenu des circonstances – en particulier des vacances scolaires et jours fériés à répétition –, je me dis que c’est déjà pas si mal… 

Rédigé par Pierre

Publié dans #Martinique

Commenter cet article

Marrainelol 03/05/2015 13:34

"Bon anivèsè"... euh non... "Fè an bon voyaj" ;-))))) Ti-bo !

Omero 02/05/2015 13:08

Bon retour parmi nous! Après soleil, cocotiers et tit'punsh ... voilà pluie blizzard et Picon ... c'est quand tu veux, on t'attend les bras ouverts;)